Expert ou charlatan ?

Expert ou Charlatan ?

Être étiqueté “charlatan” ? Ça m’arrive plus souvent que je ne le souhaiterais. Mais plutôt que de me laisser abattre, j’ai décidé de prendre cette critique de front et d’explorer les raisons derrière cette perception. Vous êtes prêts pour un débat ?

Simple comme la Loi d’Ohm ?

Un simple cours de 1ere permet de voir votre incapacité à comprendre l’électricité. Reprenez donc des cours avant d’avancer des sujets dont vous ne comprenez pas le sens.”

Eh bien non, monsieur, les outils que l’on apprend en classe de première, même scientifique, ne permettent pas d’appréhender la “compatibilité électromagnétique” ou “CEM”.

Même dans les écoles d’ingénieurs, ces concepts sont souvent relégués au second plan comme en témoigne ce professeur de physique d’une grande école d’aéronautique

Bonjour Philippe.
L’électromagnétisme n’est plus beaucoup enseigné en Classe Préparatoire et très peu développé par la suite en Ecole d’Ingénieurs. Et ceci quelque soit sa spécialité. La technologie d’aujourd’hui s’embrase si vite qu’il faut avoir un large spectre de notions. L’enseignement de physique s’attache à des grands classiques calculatoires mais sans revenir aux fondamentaux. Les relations sources/champs, les symétries, la signification, c’est très peu connu. Il s’agit essentiellement de manipuler sommairement les équations de Maxwell dans le vide. La théorie des “guides d’ondes” n’est plus enseignée et la structure réelle d’une onde électromagnétique n’est quasiment jamais abordée. Quant à l’électromagnétisme dans la matière et son couplage avec la thermodynamique … NADA ! Le champ magnétique c’est encore pire ! C’est juste un mot. Bref, nul besoin de m’étendre sur la théorie des antennes …
En tout cas, très belle invention, bravo à vous.
Laurent P.
Professeur de Physique en Ecole d’Ingénieurs

Mais à l’époque, pendant mes études à l’ENSEM et SupAéro, j’ai eu tout loisir de plonger dans les méandres des champs électriques et magnétiques, des hautes aux basses fréquences: électrotechnique, machines tournantes, impédance, puissance réactive, cosinus phi, spectre, guide d’ondes, propagation, diagramme d’antenne, traitement du signal, interférométrie, modulation… Croyez-moi, c’est bien plus que la simple Loi d’Ohm !

Le revers de la vulgarisation scientifique

La vulgarisation scientifique est un art, pas une science exacte. Certains puristes ne sont pas fans de mes analogies et métaphores. Soit…

Mais mon but est avant tout de rendre la science accessible à tous. Pourquoi ?

Parce que le savoir doit être partagé, même si cela signifie parfois froisser quelques “orthodoxes de la science“.

Un terrain propice aux charlatans

Depuis que j’ai mis un pied dans le monde des salons de bien-être, j’ai rencontré toute une variété de vendeurs de “solutions anti-ondes”.

Mais attention, tout ce qui brille n’est pas de l’or, et beaucoup de ces produits sont plus proches du placebo que de la science.

Je vous invite à écouter la vidéo du physicien Julien Bobroff ou d’explorer la chaîne YouTube “Deus Ex Silicium” qui leur a consacré plusieurs vidéos saisissante.

Heureusement, tous ne sont pas fondamentalement malhonnêtes. J’ai déjà discuté avec un “lithothérapeute” qui admettait volontiers que les pierres n’ont pas d’effet “purificateur” mais émettent une “énergie” que votre corps utilise pour mieux se défendre contre les “mauvaises ondes”.

Pourquoi pas ! Chacun est libre d’y croire… ou pas.

Le mystère de l’alimentation à découpage

Comment une simple alimentation délivrant une tension continue de 5 Volts peut-elle générer un champ électrique à 50 Hz ?

C’est une question légitime et pleine de sens.

La réponse réside dans la conception même des alimentations à découpage, qui, malgré leur apparence inoffensive, peuvent générer des champs électriques intenses. L’électromagnétisme est plein de surprises !

Si vous souhaitez creuser le sujet, il faut retenir que la sortie de ces alimentations est “flottante”. Cela signifie qu’il y a bien 5V en permanence entre le fil rouge (+) et le fil noir (-) mais que le potentiel du fil noir n’est référencé à rien. Un couplage électromagnétique entre le circuit primaire et secondaire va entrainer le fil noir sur des montagnes russes… le fil rouge également. C’est la fameuse “tension de mode commun” que Stéphane Marty avait déjà mise en évidence dans une de ses vidéos

La vérité derrière les mesures

Mesurer la pollution électromagnétique n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Entre les champs basse et haute fréquence, il est facile de se perdre dans les unités de mesure.

Cette confusion fréquente m’a valu un signalement à la DGCCRF !

L’auteur de ce signalement écrit “Vous affirmez qu’avec certains téléphones, ce champ électrique peut atteindre 700 V/m. J’en teste de temps en temps, les valeurs ne dépassent pas 1 Volt à 20 cms. Votre dispositif ne sert quasiment à rien à part à soulager le porte-monnaie des acheteurs. Vous donnez trop d’importance à des phénomènes négligeables. Ceci représente une fraude”

La conclusion de la DGCCRF : “Signalement infondé”… affaire classée !

La frontière entre information et manipulation est souvent ténue mais la vérité finit toujours par éclater.

Une révélation inconfortable

Le grand public est souvent inconscient du problème de la pollution électromagnétique générée par les chargeurs. Pourtant, cette problématique est connue des experts depuis plus d’une décennie, grâce à l’ouvrage visionnaire de Fabien Ndagijimana et François Gaudaire, “Au cœur des ondes” (éditions Dunod 2013).

Ce livre, fruit du travail de spécialistes en Compatibilité Électromagnétique (CEM), met en lumière les principales sources de pollution électromagnétique, classant les alimentations électriques et les chargeurs en troisième position.

Une révélation qui aurait dû secouer les consciences et inciter à une action immédiate, mais qui reste malheureusement méconnue du grand public.

Les “secrets” de l’électromagnétisme concentrés dans l’Adap’terre® !

L’électromagnétisme n’est pas de la magie, mais ça y ressemble parfois. Les remèdes contre la pollution électromagnétique sont souvent simples, mais incroyablement efficaces. Blindage, filtrage, mise à la terre : voilà les “armes secrètes” des radio-amateurs ou des ingénieurs du son pour lutter contre les parasites électriques.

Manifestement, elles ne sont pas connues des fabricants de chargeurs dont les préoccupations sont de charger votre téléphone le plus vite possible au mépris de toute considération sanitaire.

Aujourd’hui, vous avez le choix d’ajouter un accessoire en attendant que les fabricants ne l’intègrent dans leurs chargeurs.

Vers un changement de paradigme ?

Modifier les perceptions établies est un défi de taille, et il est possible que certains continuent à me qualifier de charlatan.

Cependant, je suis fermement convaincu que la plupart d’entre vous adopteront une perspective différente… à moins que vous ne préfériez désormais me qualifier de fou (?)

Mais, si Mark Twain a vu juste, je considérerais cela comme un honneur, signe peut-être que mes idées novatrices sont enfin sur le point de faire leur chemin.

#lamesuredujour #zerowavezone #episode25

Laisser un commentaire

Retour en haut